eve anne

  • : Le blog d'eve anne, Madrid.
  • : Le blog qui fait plaisir

Heure d'été


image

a5388d6a   
L'été

Vulnerant omnes
Ultima Necat

images (2)

Je suis comme je suis,
Je plais à qui je plais.

Bonne Année


2017

Calendrier Aubade

6

Calendrier

Juin 2017
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
<< < > >>

Derniers Commentaires

Images Aléatoires

  • Daisy-08
  • Milly3.jpg
  • 08
  • 12.jpg
  • AlbumCadix-villages-cadix-espagne-.jpg
  • Himbas--3-.jpg

Extraits

 

Rencontre en Forêt
carrefour11

J’ai fait une sortie hier soir en fin d’après midi, et je ne sais pas pourquoi, j’ai pris mon VTT au lieu du vélo. Dans les chemins de la forêt j’ai été doublée plusieurs fois par le même gros 4-4. J’ai eu l’impression que le mec voulait attirer mon attention. J’ai remarqué, au moment où il me doublait qu’il ne portait rien, il était torse nu. Nos regards se sont croisés, Puis il est parti loin devant. Il faisait doux, pas de vent, la forêt sentait bon. . . . . . . . . Un peu après, au coude du chemin, j’ai vu le 4-4 arrêté, dans un endroit où le chemin se rétrécissait, il n’y avait plus de place pour passer à droite, le taillis touchait la voiture, et un tout petit passage à gauche. 

La devise du Quebec
Hôtel du Parlement - Copie

Québec hiver 1876, en fin de matinée le soleil donnait à la ville gelée, les mille feux du diamant. Le froid était vif et les passants emmitouflés étaient peu nombreux. Pourtant, sur le trottoir ensoleillé, un homme ne semblait pas ressentir de gêne à déambuler tête nue, normalement vêtu, ou plutôt anormalement vêtu dans l’air glacé. Il n’avait pas de gants, et son regard bleu était perdu dans le rêve où il flottait. Il tenait à la main un petit rouleau de papier, et ce feuillet enroulé faisait de lui l’homme le plus heureux de la terre. Il suffisait de le regarder pour remarquer le sourire qui illuminait son visage d’homme intelligent et déterminé. Il venait d’avoir quarante ans, son allure était alerte, et son élégance impeccable attirait le regard.

Le testament de Benjamin  Briggs
Le testament de Benjamin Briggs

Les arbres du square Victoria commençaient à dérouler leurs feuilles. Florane-Marie D’Auteuil avançait à pas légers le long de la bordure du trottoir de la rue du Square Victoria. Malgré le soleil qui avait embelli la journée, l’air était encore frais. Elle tenait bien fermé contre sa gorge le col de fourrure de son manteau d’hiver. Florane était la fille d’un diplomate français décédé au cours de l’hiver dernier. Après un séjour de trois ans en Bavière. Elle vivait à Montréal depuis deux ans. Elle s’y plaisait mieux, et il y faisait moins froid qu’à Québec. Elle trouvait aussi la ville plus moderne et plus vivante. Elle ne venait pas souvent dans le parc, elle était généralement occupée dans l’institut où elle travaillait le plus souvent.

 Autoroute du Nord
Autoroute du nord190

Autoroute du Nord, nuit de samedi à dimanche, 2 heures du matin, la chaussée est luisante, la pluie n’arrête pas de tomber, depuis des jours et des jours. Échangeur de Bapaume, les lumières de la cité toute proche se mêlent aux lumières bleues des gyrophares des ambulances et des voitures de gendarmerie. Les clignotants jaunes du Samu, et de puissants projecteurs éclairent une zone d’activité intense. De la fumée, des cris, des ordres jetés, des silhouettes fluorescentes s’agitent dans toutes les directions. Une très forte odeur d’essence s’est répandue, tout se déroule au milieu du bruit infernal des groupes électrogènes et des compresseurs. De l’autre coté du muret central les bolides ralentissent à peine sous l’œil préoccupé des gendarmes trempés.

            La Massane
002TourDeLaMassane

Les premières gouttes de l’averse s’écrasaient bruyamment sur les dalles de pierre. Lucile venait de refermer la porte du garage de l’hôtel, il était temps, à peine avait-elle reçu quelques gouttes. Elle adossa son vélo contre le mur et plaça avec soin l’antivol d’acier. Elle remonta directement à sa chambre par l’escalier de service. Il faut dire que l’équipement cycliste bariolé de réclames et de couleurs vives n’est pas tellement seyant pour les femmes habituées naturellement aux arcanes de l’élégance. Elle ouvrit tout de suite la fenêtre, et contempla avec ravissement l’orage au plus fort de sa fureur. Le tonnerre était d’une violence inouïe, et l’écho renvoyé par la montagne toute proche amplifiait les grondements incessants. 

Les Travers de Ms Philipson
011

Le trajet entre Paris et Londres en Eurostar n’allait pas être suffisamment long pour calmer l’excitation de Magali. Elle regarda sa montre; dans 5 minutes ce sera le tunnel, et moins d’une heure pour arriver gare de Waterloo. Quinze jours auparavant, Magali avait quitté le lycée un peu plus tôt, pour absence de son professeur d’Anglais. C’est ce qui explique qu’elle ait elle-même ramassé le courrier dans l’entrée de l’immeuble cossu, rue de Turbigo, tout près de la place de la République. Au milieu d’un amoncellement de publicités, journaux, lettres etc, l’une d’entre elles lui était personnellement adressée. C’était une enveloppe anonyme, sans flamme ni cachet, ni marques reconnaissables. Elle attendit d’être à l’intérieur de l’appartement qui surplombait magnifiquement la capitale, pour ouvrir le pli qui, a priori, ne lui disait rien de bon. Elle monta directement dans sa chambre, d’où l’on découvrait toute la partie nord de Paris, jusqu’à la butte Montmartre, à demi visible dans la brume de printemps en cette fin d’après midi.

         La brosse à Dents
1580-photodents2-s-

Ce n’était pourtant pas un jour exceptionnel. Un samedi comme un autre, sauf que c’était l’été, que la chaleur était déjà accablante, et que je me sentais légère, en pleine forme et heureuse. Pourquoi ? Je ne saurais le dire, j’étais bien c’est tout. Madrid était une fournaise, mais cela faisait maintenant pas mal de temps que je m’y étais installée, et franchement, je ne regrettais rien. Ma fille était avec moi, et le samedi matin nous avions pris l’habitude de faire nos courses pour la semaine. Il était encore tôt, mais nous n’étions pas pressées, bien qu’étant attendues pour déjeuner à la finca où nous avions nos amis. Nos amis et nos habitudes, c’est là que nous avons logé avant de trouver cette petite villa du nord de Madrid, avec sa petite piscine et ses pins parasols. Cette villa, nous l’avons louée toute meublée. C'est-à-dire avec le minimum, ce qui lui donnait un genre particulièrement spartiate avec ses murs blancs et ses meubles foncés. On s’y était attachées, et pour nous, c’était le paradis. Nous n’avions plus que quelques achats de peu d’importance, mais je devais passer absolument à la pharmacie pour acheter de l’huile solaire.

 Résistance et Trahison
753pxftpp012904iu7

Le 19 mai 1940 restera à jamais le jour le plus sombre de l’histoire d’Amiens. Tandis que le général de Gaulle, à la tête d’une division blindée, contient l’avancée des troupes allemandes dans le Vimeu et la région d’Abbeville, l’armée nazie bombarde la ville préfecture de la Somme. Tout le centre-ville et les gares de chemin de fer sont rasés. L’ancien secrétaire général de la Somme, Jean Moulin, apprend la nouvelle de la destruction de la ville, et revoit dans ses récents souvenirs la belle cité telle qu’il l’a connue, la préfecture d’Amiens et son propre bureau où il a travaillé au service de l’État. Il n’accepte pas que tout cela soit souillé par la présence ennemie. Amiens s’enfonce dans quatre années de souffrance et de terreur. La communauté amiénoise se divise. Certains acceptent la fatalité. D’autres la refusent et résistent. Et d’autres encore se mettent du côté des plus forts. Jean-Marc Laurent n’a que 16 ans en 1942 lorsqu’il entre dans le réseau “Centurie”. Simple cheminot, il intègre les FTP, unités combattantes clandestines. Il participe à de nombreuses opérations contre l’armée allemande.

  La Chapelle St Domice
amiens-chapelle-st-domice

Depuis que Karen avait disparu, Adrianne vivait l'enfer. Elles étaient amies de longue date. Ce qui semblait être pour les autres une camaraderie d'adolescentes était en réalité un grand amour partagé. Karen et Adrianne poursuivaient avec brio leurs études de médecine. L'une serait Sage femme, et l'autre voulait être gynéco. Elles n'en étaient pas encore là, elles avaient encore quelques années à travailler comme des esclaves pour espérer arriver à quelque chose. Karen et Adrianne étaient des filles sans histoire. Discrètes, inséparables, Elles étaient admises et aimées par les étudiants de leur université. Elles étaient lesbiennes disaient quelques-uns, elles étaient amoureuses disaient les autres. Certains, les plus proches, disaient qu'elles s'aimaient passionnément. Toutes deux très jolies, leur sourire n'avait d'égal que le pétillement de leurs prunelles. Elles étaient gaies (joyeuses) elles aimaient la vie, elles aimaient le monde, les fleurs les animaux, elles étaient surtout le reflet du bonheur total. Mais tout cela, c'était avant. Avant ce terrible accident qui emporta en quelques secondes la vie de Karen. . .

              Aneseau
chateau

Tout à côté du lieu dit « La Pierre aux Fées » à quelques pas du vieux château, à la lisière du grand bois qui bordait jadis le village de Folleville, elle vivait dans une pauvre chaumière. « La Vieille Dame » ! C’est ainsi qu’on l’appelait aux alentours, vivait en recluse, et ne sortait que le soir venu. On la craignait. On l’évitait .Elle possédait, dit-on, des pouvoirs démoniaques : « Elle jette des sorts, elle mène les loups les nuits de pleine lune …» C’est ce que l’on chuchotait, à l’abri des regards de peur d’être entendu de La Vieille Dame. Ou peut-être même des adeptes de ses remèdes ou de ses pratiques. En effet, on lui prêtait également bien d’autres pouvoirs, elle n’avait pas son pareil pour combattre la fièvre. De bon matin elle vous faisait marcher dans l’herbe d’un pré couvert de rosée, cueillir par-ci, quelques poignées de feuilles de plantain, les jetant par-là, derrière, sans vous retourner. La pratique était efficace, autant que celle qui consistait à guérir les maux de ventre en prenant à jeun une infusion de la deuxième pelure du sureau qu’elle avait cueilli à la nouvelle lune, en récitant une prière aux saints Côme et Damien.

     Destruction Massive
 chimie11

Saddam est un homme qui doit être intelligent, et dangereux, Il a déclenché une guerre qu'il n'a pas su gagner, et s'en est pris plein les yeux. C'est maintenant un homme blessé, parce qu'il a perdu devant l'Occident et ça, il ne le pardonnera jamais. Il rumine sa vengeance et son esprit tordu imagine des milliers de scénarios tous plus terrifiants les uns que les autres. Il a beaucoup investi dans la fabrication des armes bactériologiques et chimiques, et les ateliers de fabrication de ces potions tragiques ont été vite reconstitués. Aujourd'hui il tient sa vengeance, il a convoqué ses fidèles pour leur faire part de son plan, leur demandant leur appui pour le mettre à exécution. En ressortant de son bureau, sur les trois "généraux" dans le secret, deux se sont suicidés, pour ne pas avoir à accomplir cette tâche, tant elle était terrifiante, irréversible et incontrôlée. Et le déroulement des opérations a commencé. L'arme absolue: Les Kurdes, et la compassion de l'occident pour les martyrs de l'Irak. Il fallait y penser.

  L'Infirmière d'Ambazac
Duo-LG-2

« Bonjour, excusez moi de vous déranger, je m’appelle Ghylaine, et je suis infirmière à Ambazac. » Laurence se retourna, et fut surprise de la vision qui s’offrait à elle. La jeune femme était assez jolie, la trentaine, brune et le visage assez fin. Elle était un peu plus grande, très mince, les cheveux mi-longs, coiffés « à la diable ». Le maquillage assez discret, un rouge à lèvres très rouge, les sourcils très noirs, les paupières ombrées. Un grain de beauté sur la lèvre supérieure gauche. Le premier examen était favorable. Ghylaine souriait, Laurence lui rendit son sourire. « Je suis Laurence, et je n’ai pas besoin de piqûres ! Que puis- je pour vous ? —Voilà, je vous ai aperçue au concert d’Aixe-sur-Vienne samedi soir. Je vous ai vue prendre des photos, j’en ai pris aussi, je vous propose que nous les regardions ensemble. » Le sourire ne l’avait pas quittée en prononçant ces mots. Laurence trouva l’idée excellente, quoique peut être un peu intéressée :

      Les Etoiles Eteintes
EtoilesEteintes (197)

Sarah restait dans le mausolée pour mieux méditer. Elle appréciait que le décor soit aussi sobre, que le lieu soit aussi calme, que la lumière soit diffuse, et la fraîcheur aussi agréable. Seul flottait dans l'air ce parfum de géraniums, mêlé à celui de la canne à sucre, omniprésent à Saint-Benoît de La Réunion. Elle tira la porte derrière elle. Coupée du monde extérieur, elle serait mieux pour prier et se recueillir sur la tombe de sa belle amie. Elle aimait ce mur de marbre brut, ce dépouillement de tout objet de culte: pas de croix, pas de Christ, pas de Maries. Dehors, les géraniums en fleur ceinturaient l'édifice, mais dedans, aucune fleur, que la pierre, le marbre, la lumière. Une plaque de bronze sculptée à l'effigie d'une jeune femme aux longs cheveux épars, au visage fin comme l'avait Florane quand elle était arrivée dans sa vie. Pour que cet endroit soit tel qu'il est, Florane avait dû en définir tous les détails elle-même. Sarah pensait que le service des pompes funèbres pourrait peut-être lui donner quelques détails sur les derniers jours de Florane, et peut-être, qui sait, lui faire rencontrer les gens qu'elle connaissait, ou même qu'elle fréquentait ?

      L'Adjudant Moreau
gendarmerie-nationale

Roger Lheureux arriva au 4 rue de Seclin. Il était 9 h 15. L’ouverture de la centrale était à huit heures. Quand il lança un « salut » à la ronde, aucun de ses collègues ne lui répondit. Roger n’était pas à proprement parler un bon copain, mais il était le numéro deux de la centrale syndicale départementale, et à ce titre, il était plus craint que respecté. Ce qui choquait ses collègues de travail, c’est qu’il arrivait régulièrement en retard, et généralement dans un état de violence éthylique mal dissimulé. Chaque matin, Roger faisait une halte au « Café de la Savonnerie » situé juste en face de l’usine qui produisait des millions de tonnes de lessive en poudre. Dans ce café, nul besoin de passer sa commande, le patron vous sert d’emblée un café accompagné d’une « bistouille ». La bistouille étant ce petit verre de genièvre qu’il fallait boire en premier lieu et vider le second verre dans le café. Souvent on remettait ça, et après la deuxième ou troisième bistouille, on allait travailler. À cette époque, les accidents du travail étaient nombreux, et bien sûr, l’employeur était toujours l’unique responsable.

        Un Douze Avril
Joëlle et moi

Un 12 avril …. Oui c’était un 12 avril, je m’en souviens très bien, c’était le jour d’anniversaire de ma maman, et j’étais allée déposer une potée de tulipes sur sa tombe, des tulipes perroquets rouges et blanches, ses préférées. C’était la fin de l’après midi, à l’heure où le soleil, bas sur l’horizon, allonge les ombres, et colore la nature du vert jaune des feuilles naissantes, du bleu de ciel et de blanc nuages. Il faisait beau, il faisait doux. Sur l’autoroute il y avait peu de circulation ou du moins elle était fluide. Pas d’excès de vitesse, j’étais en balade. Je rentrais chez moi, il me restait tout juste une demi-heure de trajet. J’arrivai à proximité d’une aire de repos : « Aire de Tilloloy Ouest » et machinalement je mis le clignotant, je ralentis dans la chicane et débouchai sur le grand parking. Je m’arrêtais souvent à cet endroit, d’abord parce que sur mon trajet habituel je n’ai pas tellement le choix, mais surtout pour le bois qui entoure ce parking, c’est vraiment très forêt, c’est superbe.

            Joyeuse Noelle
Joyeux Noelle

Pour moi, Noel est rarement joyeux. Ici, là où je vis, à Madrid, La Navidad se fête bien entendu, mais ce n'est pas le même Noel qu'en France. Les jouets pour les enfants sont offerts le jour de l'épi Fanny, La Navidad est surtout une fête religieuse, où la messe de minuit se paie l'intérêt général. Autre raison et pas des moindres, ma grande fille rejoint son père en France. Ainsi elle ne souffre pas d'un dépaysement total. Voir son père, c'est bien vite dit. C'est un homme orgueilleux, très occupé, pas du tout papa gâteau. Mais Axelle a le coeur sur la main et elle accepte avec le sourire l'accueil réservé de son papa. Heureusement, le papa s'est remarié, forcément, il avait besoin d'une esclave pour lui porter le café au lit. Cette esclave s'appelle Rachel. C'est une de mes amies, elle est très belle, nous nous aimons beaucoup, en secret bien sûr. Je crois qu'elle est plus jolie que moi, un peu plus jeune il est vrai, Nous nous voyons rarement maintenant que je suis expatriée. Elle s'occupe très bien de ma fille, elle l'adore, elle n'a pas d'enfant, tous ses efforts n'ont jamais abouti. Rachel est pharmacienne. Son officine n'était pas très loin de mon immeuble, ainsi je ne rechignais jamais à aller me chercher les rares médicaments que je prenais. J'ai toujours fait beaucoup de sport. Du vélo, de la piscine. C'est ce qui me vaut sans doute d'être encore présentable aux 44 ans que je viens de fêter il y a deux jours. Rachel aussi fait du sport, mais en vraie compiégnoise, elle a choisi de faire du cheval.

         Le Petit Laurent
Laurent (4)

Entre son bonnet bleu et son masque de chirurgien, on ne voyait que ses yeux noirs. Pourtant, quand il tournait son regard sombre vers l’une ou l’autre d’entre nous, on comprenait instantanément ses désirs, sans qu’il eût prononcé la moindre parole. J’étais devant lui, et j’étais l’assistante de l’autre chirurgien qui lui faisait face. L’entente des deux hommes était remarquable, c’était le meilleur « bloc » de tout l’hôpital. Je passais les instruments qu’on me réclamait, tout en essayant de ne pas regarder le champ opératoire, je ne m’y habituerai jamais. Pourtant, délimité par le drap bleu ciel et les linges blancs tâchés de rouge, l’ouverture ne ressemblait à rien que l’on puisse identifier, sans être du métier. Moi je ne l’étais pas, je passais les outils, comme une autre fille aurait pu le faire aussi bien. Et pour ne pas regarder l’opération en direct, je portais les yeux sur le chirurgien aux yeux noirs, ou sur son assistante qui me faisait face, dont les yeux étaient d’un bleu sauvage. De l’assistante on ne voyait que la proéminence de son imposante poitrine.

 Le Chaos de Targasonne
Le Chaos de Targasone

Sur les hauteurs des Pyrénées-Orientales, la Cerdagne est un vaste plateau ensoleillé, un encorbellement entre le mont du Carlit, et celui de Puigmal, tous deux culminants aux alentours de 3000 mètres. La Cerdagne est à une altitude de 1600 mètres en moyenne, et elle a la particularité d’être une région fertile, bien que de haute montagne, puisque l’on y récolte des céréales, du blé principalement. On y vient de Perpignan par la route qui monte à Font Romeu, ou par le côté Espagnol en traversant l’Andorre. Dans la partie occidentale de la Cerdagne, on trouve un lieu particulièrement mythique, « Le Chaos de Targasonne » Plutôt qu’un lieu, on pourrait dire un pays, voire une région, puisqu’il s’étend sur 50km. Le Chaos est un amoncellement de roches granitiques -par exemple- dont l’origine et la formation ne paraissent pas évidentes. Curieusement, on trouve aussi ce genre de relief dans la forêt de Fontainebleau ou dans la Lozère.

        Le Coupe Chou
Le coupe chou-1

S’il existe un lieu magique à Paris, c’est bien la gare de Lyon. Pas cette gare TGV souterrainement austère et sans âme, mais la gare de surface, la vraie, celle qui fait vibrer le cœur dès que l’on aperçoit l’horloge, du boulevard. J’ai toujours aimé les trains, depuis ma plus tendre enfance quand, avec mes parents et ma sœur, nous partions à la mer. La Gare de Lyon à l’heure des grands départs est habitée d’un esprit particulier. Peut-être est-ce simplement la concentration des voyageurs en attente. C’est cette odeur particulière, faite d’humanité, d’ozone et de poussière. Ce grand espace face aux quais, animé de ses panneaux affichant les horaires, et les milliers d’yeux, levés vers les chiffres verts qu’ils ne semblent pas comprendre. Et puis ce sont tous ces jeunes avec sacs au dos, assis sur les murets des escaliers descendant au sous-sol. Ils fument, ils mangent d’énormes sandwiches, vident quantité de boîtes de bière ou de Coca. Ils dorment ou s’embrassent, l’amour des fois, se fout du décor. En haut de l’escalier, ce superbe restaurant : « Le Train Bleu » qui fit briller de ses ors, la redoutable Nikita, alias Anne Parillaud.

            Jolie Luna
Lena Gercke

Sur les pavés de la place St Jacques, Rachel avait beaucoup de difficulté à marcher avec ses talons aiguilles, et se casser un talon maintenant, ne serait pas pour lui remonter le moral ! Rien n’allait vraiment bien depuis une semaine. Elle avait du mal à effacer de son esprit ce qui s’était passé, et ce soir-là, elle n’avait pas envie de rentrer chez elle, et de se retrouver seule avec ses idées noires. Sa petite fille était pour le week-end chez sa grand-mère. Elle entra dans le café le plus proche. Le Coq d’Or l’un des plus joliment décorés de la ville. Elle n’était pas une habituée des lieux, d’ailleurs elle entrait rarement dans un café. Il y avait du monde, de la musique jazzy, de la fumée, comme dans tous ces endroits-là, en fin d’après-midi. Elle s’approcha difficilement du bar et demanda un Tonic. Le barman la servit, puis, son verre à la main, elle chercha dans la salle un endroit libre pour se poser.

            La Mante
Les DrusCouleur

Je la reconduisis à la porte. Les quelques pas qu’elle fit devant moi suffirent à provoquer mes plus secrètes fêlures. Sa démarche, ses bottines à hauts talons, son jean élimé aux fesses, ses fesses rondes perchées sur des jambes interminables, ce perfecto, qui était choisi sans doute uniquement pour mettre ses fesses en valeur, et cette chevelure de jais, coupée court, très bas sur la nuque, avec cette mèche savamment rebelle qu’elle remettait en place d’un mouvement de tête des plus étudié. Deux anneaux dorés apparaissaient alternativement au rythme de son pas décidé…..Elle s’arrêta sur le palier, se retourna… Gros plan sur une poitrine agressive, moulée dans un pull col roulé blanc. Visage bronzé, ses yeux noirs lancèrent un éclair, histoire d’humaniser son sourire crispé. Elle commença à descendre les degrés, je fermai la porte appuyai mon front sur le chambranle, et je restai ainsi les yeux fermés, imprégnée de ces images qui repassaient en boucle, dans mon souvenir immédiat.

      Les Jeux de St Elme
Les Jeux de St Elme

Juin 1999 ! décès de mon père, puis en octobre, celui de ma mère. Après 63 années de mariage, la pauvre femme n'a sans doute plus estimé utile de continuer à vivre. Ils ont ainsi rejoint au paradis, leur fille décédée neuf ans plus tôt, à l'âge de quarante-huit ans. Il avait quatre-vingt-sept ans, elle en avait quatre-vingt-deux. Ils ont donc élevé trois enfants : deux filles et le garçon que je suis. Quelques mois plus tard, il fallut se décider à tirer un trait sur la matérialité de leurs existences : Vendre la maison où nous avons grandi, et la débarrasser de tous les meubles et objets leur ayant appartenu. Voir la maison de notre enfance complètement vide fut pour ma sœur et moi, une douloureuse épreuve. Au moment de charger les derniers cartons, ma sœur me désigna celui qui était resté un peu à l'écart.

     Les Jours de Liesse
Les Jours de Liesse

Il faisait un temps superbe ce jour-là. Dans la petite bourgade de Saint André, cette petite ville touristique de Haute-Provence près du lac du Castillon, la saison touristique était à peine commencée. Pourtant, il y avait pas mal de monde en ville, et déjà quelques nageurs courageux dans les eaux glacées. Pour certains c’était déjà les vacances, mais pour d’autres, le travail était encore d’actualité. Il faisait déjà chaud. Pourtant, la ville est à neuf cents mètres d’altitude. Le soleil comme toujours dans cette région était de la partie. Derrière les baies vitrées des bureaux, les employés commençaient à souffrir de la chaleur. Heureusement, la matinée de travail touchait à sa fin. Guillaume avait l’impression que ses clients étaient convaincus, et qu’il remporterait ce marché difficile. Il était assez fier de cette présentation. Bien sûr, il n’était pas seul à avoir réussi à établir ce climat de confiance, qu’il sentait maintenant installé chez ses interlocuteurs.

   Les Tricots de Marguie
Les Tricots de Marguie

Marguerite Dupain était une femme au grand cœur. Pourtant on ne peut pas dire qu’elle avait été gâtée par la vie. Née de parents miséreux de la région de Douai, à Goeulzin plus exactement, elle avait, toute sa jeunesse, traîné ses galoches le long du canal, trouvant dans cette campagne ouvrière tous les motifs qui pouvaient alimenter ses rêves. Elle s’imaginait par exemple qu’un intrépide marinier l’emporterait un jour sur sa péniche, et l’emmènerait ainsi de l’autre côté du monde, là où il n’y aurait que joies et que richesses. Son père, fut l’un des derniers ouvrier de la dernière brasserie du village, et comme bien souvent, il était le meilleur client de son patron.

   Le Miracle Impossible
meditation2-cene-fraangelico

C'est ainsi que Jésus parvint dans une ville de Samarie appelée Sychar, non loin de la terre donnée par Jacob à son fils Joseph, là même où se trouve le puits de Jacob. Fatigué du chemin, Jésus était assis tout simplement au bord du puits. C'était environ la sixième heure.Arrive une femme de Samarie pour puiser de l'eau. Jésus lui dit: "Donne-moi à boire." Ses disciples, en effet, étaient allés à la ville pour acheter de quoi manger.Mais cette femme, cette Samaritaine lui dit: "Comment? Toi, un Juif, tu me demandes à boire à moi, une femme samaritaine!" Les Juifs, en effet, ne veulent rien avoir de commun avec les Samaritains.Jésus lui répondit: "Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: "Donne-moi à boire", c'est toi qui aurais demandé et il t'aurait donné de l'eau vive."La femme lui dit: "Seigneur, tu n'as même pas un seau et le puits est profond; d'où la tiens-tu donc cette eau vive?

          Noire d'Ecume
Noire d'écume

Voyager est sûrement ce qui me motive le plus. Lorsque j'ai choisi de faire ce métier, je n'y avais pas spécialement songé, ou alors, ce n'était pas l'élément fondamental de mon choix. Et pourtant, c'est ce qui m'apporte le maximum de joies. J'adore voyager. Me rendre au pied levé dans telle ou telle ville, dans ce pays ou un autre, est pour moi le plus grand des plaisirs. Ce n'était pas a priori évident. Il faut apprendre à voyager, comme il faut acquérir l'envie de voyager. Tout ce que l'on va rencontrer sera un étonnement. Je ne dis pas un enchantement, puisque sur notre terre, il se trouve malheureusement quantité d'endroits d’où l'on a plus envie de fuir plutôt que de séjourner. Quand j'ai su que je devais me rendre à Cadix (Cadiz en espagnol), j'ai ressenti ce petit pincement au cœur, signe de plaisir intense. Ce n'était pourtant pas la première fois. Je m'y étais déjà rendue, en coup de vent, une seule journée, et je m'étais juré d'y revenir. Cette fois, j'étais décidée à rester le temps qu'il faudrait pour la visiter, et pour en ressentir l’ambiance et le passé.

              Soledad
Roissy

Elle est moche cette voiture, avec cette inscription comme un tatouage ridicule à l’arrière « Taxis Lefèbvre » « Longues distances » « Roissy-Compiègne » C’était une Espace Renault, ce gros machin carré qui, à peine parti était déjà arrêté deux cents mètres plus loin au premier feu rouge. C’était comme une hésitation, cette voiture arrêtée. C’était la dernière chance, soit d’en descendre, soit de courir pour la rattraper. Mais Jane ne bougea pas, et personne n’en descendit. Les yeux pleins de larmes, elle ne distinguait plus nettement le véhicule. Elle le vit repartir, tourner au coin de la rue et disparaître. Axelle lui serrait la main comme pour dire, « ne pleure pas je suis là ». Ce n’était pas la première fois que sa « tata » partait en voyage. Mais Jane bien sûr ne lui avait pas dit que ce départ était le dernier, et qu’il n’y aurait pas de retour. Ainsi va la vie des gens qui assument leurs choix, la vie est unique, il n’est pas toujours écrit qu’une rencontre change forcément la vie, la vie se vit en suivant le chemin décidé. La vie ne change pas toujours de vie.

              Manon
tn Manon (101)

Quand la boîte aux lettres fut ouverte, les trois quarts de son contenu se répandirent sur le sol. Manon se baissa, difficilement, car les talons et la jupe serrée ne sont pas spécialement faits pour cet exercice. Elle ramassa un à un tous les journaux de pub de télé, toutes les propositions des mages de la région, toutes ces enveloppes pleines de factures, et d’autres feuillets divers. Au beau milieu de ce fatras, un document attira son attention. Elle le plaça sur le haut de la pile que sa main contenait avec difficulté. Puis elle referma la boîte, se dirigea vers l’ascenseur, après avoir pianoté le digicode. Elle retrouva avec délice l’appartement illuminé de soleil, avec son parquet brillant, ses jolis rideaux de voile de lin, ses fleurs et ses tableaux, sa bonne odeur de parfums et de cire, cette odeur si caractéristique des alcôves féminines. Manon posa le tout sur la table du salon, et partit dans la salle de bain au cas où quelque réparation serait nécessaire. Il fallait qu’elle se change pour aller faire quelques courses au Champion tout proche. Ceci étant fait, elle jeta un coup d’œil sur le document qu’elle avait ramassé.

            Fait Divers
thalys-011

A 300km /heure, le Thalys filait vers Bruxelles en longeant l’autoroute du Nord. Dans le compartiment de première classe, confortablement installé, bercé par le ronronnement régulier du TGV, Albert se laissait aller à sommeiller. Il adorait ce train, où le confort était parfait, le seul endroit où il savait pouvoir réellement se reposer. Il faut dire que sa vie était quelque peu agitée, et le stress prenait souvent le relais de la volonté et de la détermination. Il était installé sur le fauteuil à coté de la vitre qui donnait coté autoroute. Il savait que les voitures qu’il voyait, roulaient au moins à 150km/h. Pourtant, il avait l’impression qu’elles allaient au ralenti. Il remarqua une BMW qui sur la file de gauche doublait toutes les voitures avec une aisance étonnante. Malgré tout il la perdit de vue très rapidement. Sur les fauteuils de l’autre coté de l’allée, il y avait deux jeunes femmes, qui se regardaient en se parlant à voix basse, quelques fois un sourire illuminait les visages.

 

Les Dryades

tn BG3

 

J'ai déjà par mes nouvelles, abordé beaucoup de sujets. Peut être font-ils partie de "tout le reste". Je ne suis pas une fervente admiratrice de Simone de Beauvoir, (sauf quand le rôle est tenu par la divine Anna Mouglalis) et je ne me reconnais pas dans les féministes de tous bords. Pourtant, s'il y a un trait de ma personnalité qui surclasse tous les autres, c'est bien mon amour de la femme. Je suis lesbienne donc, puisque c'est l'étiquette que l'on colle aux tribades modernes, mais là encore, ce n'est pas vraiment ça, puisque je suis mariée, et j'ai une fille d'un premier mariage. Je tiens à vivre ma vie comme tout le monde, le plus simplement possible. J'allais dire le plus "normalement" possible, mais je sais que cela aurait fait bondir certaines âmes guerrières. Rassurez-vous, je ne vise personne. Une vie de famille, c'est ce que j'ai toujours souhaité, en faisant la part de ma vie et de mon autre vie. Mon alter ego est une entité qui existe, qui influe bien évidemment sur mon autre vie. J'espère simplement que personne autour de moi, n'en souffre. Si quelqu'un ignore ma bisexualité, c'est que ça ne l'intéresse pas, car je ne dissimule rien, je vis comme ça vient. Je vis au grand jour, et j'aime au grand jour. Je n'ai aucune arrière-pensée, aucune envie de dissimulation. "Je roule plein phares". Ma devise pourrait être le titre de ce blog, "O me quieres O me dejas. Ce qui veut dire en clair, "Ou tu m'aimes ou tu me laisses". C'est d'autant plus facile à comprendre que je vis en Espagne, banlieue de Madrid près de l'aéroport. Je suis en Espagne depuis 6 ans bientôt. Je m'y suis installée pour raison professionnelle, quand l'envie m'est venue de faire "autre chose, autrement". Ce n'est pas pour raconter ma vie, mais plutôt pour raconter mon histoire, ce qui bien sûr, est différent. Je ne suis pas une pro des blogs. Il y a encore quelques mois, j'ignorais tout de cette façon de s'exprimer. J'avais vu bien sûr les merveilles réalisées par ma belle amie Ana, et sans ce stupide accident qui m'a clouée durant quelques semaines, je ne me serais jamais lancée dans cet exercice. 

 

Chapitre 1

Les Demoiselles de St Ladre

 

tn 22

 

Samedi 15 décembre 2007 La petite route était noire et luisante au milieu de toute cette neige grisâtre. À peine dégagé, le ruban d’asphalte était étroit, et les voitures se croisaient avec difficultés. Il avait neigé fortement depuis le début de ce mois de décembre. Déjà, mi-novembre, quelques flocons avaient blanchi la campagne. Et depuis, une neige très fine, humide et pénétrante, n’arrêtait pas de tomber, virevoltante au moindre souffle de vent. Ce n’était pas suffisant pour recouvrir la route abondamment salée, mais assez pour effacer en une journée toutes les traces de la veille. La circulation n’était pas très intense, il semblait que l’activité, comme la nature, s’était endormie. Il faisait froid et humide, d’autres précipitations importantes, peut-être neigeuses, étaient attendues. Le ciel était gris bien sûr, et la nuit ne tarderait pas à accabler le paysage d’un sombre avenir. Les arbres des taillis tendaient désespérément leurs squelettes vers de gros nuages terrifiants. Depuis les quinze jours que la neige était omniprésente, la plupart des branches de ces arbres nus avaient perdu leur chargement de poudre blanche. Et pour d’autres, il suffisait d’un souffle de vent pour qu’elles se dévêtissent, dans un chuintement à peine perceptible. La petite route reliait la départementale à la petite ville de Cagny. C’était un raccourci bien pratique qui permettait de rejoindre le parking de la gare de Longueau. À quelques centaines de mètres de la station, la route était surplombée par cet immense viaduc qui enjambait la vallée marécageuse. Ce que l’on appelait la rocade, mais en réalité c’était l’autoroute qui contournait la ville par le sud en surplombant la vallée. Le flot des véhicules épargnait ainsi le centre-ville qui, à grands frais, avait été tristement abandonné aux piétons. Parallèlement à la route, sur un remblai de quelques mètres, la ligne de chemin de fer émergeait tout juste, elle aussi, de la couche de neige. On ne distinguait que les rails, les traverses n’étaient plus visibles qu’à de rares endroits. Comme la petite route, les voies s’engouffraient sous le viaduc dans la direction de Paris. De l’autre côté des voies, la falaise de craie du plateau picard ajoutait sa grisaille au décor ambiant. En face, dans la vallée, le marais. Cette immense étendue d’étangs constitue le lit de la rivière qui coule sa tranquillité dans la réserve Saint-Ladre, avant de se mêler à la Somme à Camon, entre Longueau et Amiens. 

 

 

 

 TEXTES   


1497869641.jpg

Démoralisation de la vie publique !!!

1497433792

La dé fête

1496741104

Roland Garros, Incontournable rendez-vous

1496739403(1)


Législatives : du persil dans les oreilles

1496308367

Fête des mères

1495680115.jpg

Un Canard boiteux ?

1495009587

 

Une si Jolie Petite Place...

1494764165

En Fin...

1494244399

L'hymne à la joie

1493878037

Vous espériez autre chose ? Il fallait voter autrement !
Des questions sont posées il faudra y répondre

1493623755

Larmes fatales

1492353583

Chair des Choses. Renée Vivien.

1491050725

1490867849

Un souffle d'air frais nous sera profitable..

1490116090

Idiosyncrasie

1488895649macron

Macron, Golem ou Turlupin ?

1487443826

La fin...Toute honte bue...

1485885431

 

1483294084

La Bonne Année...

1483114576

Grâce Mâtinée..

1480705744 (1)

 

Et mat...

1480183423.jpg

 

France Justice

1480158202

Ava Adams ,en visite...

 

1479734835.jpg

Amaurose

 

1479643591.jpg

 

www.jesuiscon.bar

1478706580.jpg

The Good Choice...

1477582894 (1)

 

ça pourrait (encoe) le faire...

1477566309

 

Paule Emploi nous prend pour des quiches

1477243845.jpg

Déréliction...            

1471949474

 

Rio-Laid

1471966261

Rencontre à la Nouvelle Orléans

1470648603

Pour celles qui aiment le Jazz

1468426630

Les Bleus à l'Ame.

1466765305

Messieurs les Anglais,tirez-vous les premiers.

(Bataille de Fontenoy)

1465661245

Christina Grimmie  †

1465315804

Audrey Jolie Fleur

1465304267

Elégance et performance

1464946098

Solidarnot....

 

1464352654

The Cannes Art

1464350158o

Connivence

Peinture de Philippe Maurice

 

1463322603

Je rigole ....

1457880441

J'y serai

1462103549

Coralie

Falco (11)

Président vs Falco 

1459674569

Elegance et Sensualité

1459012736

ça commence comme ça...

1458405056.jpg

Ne vous réjouissez pas trop vite...

1457880441

Compiègne: Reine du Muguet 2016

1457784219 .

Ces femmes qui sont pires que les ...

1457462173

8 Mars Journée de la Femme...

 

1453138275

Comment passer le temps si vous êtes en couple ?

6 minutes 37 de bonheur......

1451657828.jpg

Guantanamera...

 

1450890472

  Délit de délices 

 

Bricoleuse1451038297  

Bricoleuse Amoureuse...

  1450459341

La Doña

1450459558

"Victoria Secret": Le figaro Madame

1450459449

La Belle ou la Bête?

 

  1450460293

 

1450459728

Granite, dernier clip de Tallisker.

maureenohara2

Maureen O Hara

 

Maureen-O-Hara-classic-movies-21624975-480-600

Ma préférée dans les westerns Maureen O'Hara (née Maureen FitzSimons) est une actrice irlandaise née à Dublin (Irlande) le 17 août 1920 et décédée  le 24 octobre 2015 à Boise (Idaho, États-Unis)1. Elle débute avec La Taverne de la Jamaïque et Quasimodo où elle partage l'affiche avec Charles Laughton. Prise sous contrat par la RKO (qui la cédera bientôt à la Fox), elle commence une carrière à Hollywood ; elle a 19 ans. Aux États-Unis, elle tourne beaucoup, notamment sous la direction de John Ford en compagnie de John Wayne :L'Homme tranquille ou Rio Grande….

ange2

0pb85xqb

Hécate, Sorcière préférée d'Ophélie...

avatar-user-2865688-tmpphpiEYfLz

-- oOo --

   AAe2vSJ       

24 années d'élégance et de professionnalisme sans tâches ni dérapages.
Elégance dans la présentation, dans le ton, dans le geste et dans le verbe.Claire Chazal restera une référence dans ce métier, un modèle pour les futures prétendantes au pinacle du journalisme.
 

AAe2dMF

Ces quelques mots d'adieux ont été une leçon de charme et de tenue pour toutes celles et ceux qui prétendent être journalistes.  Un monde qui disparait peut être avec elle. Claire Chazal est restée une jolie femme, pétillante, souriante, séduisante. Inutile de lancer les critiques , elles tomberont à côté, l'évidence est là.

Dommage que sa hiérarchie ne soit pas de cette race là.

Au revoir Claire, sans toi les dimanches perdront un peu de leur magie.

Claire Chazal reprend du service sur la 5 18/10/16. ici.

 

Lssd15-2646

            tumblr nc5iv0PuKm1trai4jo1 1280

Lssd15-1580

Trouvée sur le sentier des douanières, ...

J'ai pris le p'tit bonheur....

Merci O.

pics12 

 

1435854195

Les femmes de Mafiosa

1434046503

 

1432576574

Perfect Women

 

 

1424456757

Le top des Tops

semaine finance solidaire carrousel site pp

Le club de l'Ecomimie

 

1422896929

1423233223

Les Passantes

 

1422640173

Maribel Verdù

 

1422120650

Soirée coquine

1422280657

Sideboob

1421607020

Tuba Skinny, Shaye Cohn and Erika Lewis

1420292473 

Le juge est ma femme....préférée.

1420034008

Le chat et l'oiseau

 
 Apolline-de-Malherbe--La-Matinale--05-09-12--05

            Une petite merveille dans l'univers glauque des débats politiques, je suis tombée en arrêt devant Appoline, que je ne connaissais pas. Elégance, éloquence, beauté à l'état naturel, c'était la seule bonne surprise de cette soirée. Tout le reste était courru d'avance. Sauf la pauvre Marine, méprisée, car elle n'a pas pu se montrer à la hauteur des sondages.... Pour revenir à la belle Apolline, je lui souhaite beaucoup de succès, et que sa beauté dure un peu plus que "l'espace d'un matin." Ce qui est réjouissant dans les élections françaises, c'est que les résultats n'ont aucune importance, tout le monde est content, on ne change rien, on continue. Et vogue la galère !

oeillets-du-poete1
7

 

 

comète

10 Ans de voyage, plus de 6 milliards de km soit une moyenne de 68500 km/h,
pour photographier un caillou. C'est beau la science ! 

 

      Nouvelle adresse e-mail : eveanne@gmx.es    

 

 

 

NCB. barney n

 

 

 

Bettina Grazziani  

† Bettina Grazziani

1417947426

La Miss

1416758182 Roxana
Roxana Suarez : la perfection.
 

1416138249

Une idée pour DD !

etoile21

1415373565

Coup de coeur:

Tallisker

1413282105

Honi  soit qui Amal y pense !         

etoile21

1415716533  

Boléro

1401532312

Bonne nouvelle pour les téléspectateurs espagnols (et moi) ! Cinq mois après la naissance de son petit Martin, la belle Sara Carbonero s'apprête à revenir sur l'antenne de Telecinco pour la Coupe du monde 2014 au Brésil cet été. C'est ce que l'amoureuse d'Iker Casillas vient d'annoncer lors d'une grande conférence de presse hier, mardi 27 mai, à Madrid

etoile21

1415551950

Concha Buika

1401466301

Laurence Bernard, maire UMP d'une petite commune des Yvelines, a fait retirer la publicité d'un célèbre joaillier qui avait choqué les habitants????

1387793381

Une Femme qui me plaît.

1389546980

1389292512

Abla Volta

 

1388058990

Roxana et Fabian

 

1385029051

 

Régina Lund

 

1384194338

L'hommage aux soldats de 1914-18 a été sérieusement bousculé par plusieurs dizaines de manifestantes venues conspuer le chef de l'Etat, en pleine tourmente politique et sociale, et à la peine dans les sondages. Militantes en blousons de cuir et manifestantes arborant les bonnets rouges des opposantes bretonnes, étaient sur les Champs-Elysées pour huer le Président et dénoncer sa politique.

(Texte piraté dans l'Express, un peu modifié, pas beaucoup....)

1378049264

             Rentrée Chérie

 

1375183679

              Lise Anne Marsal

1369399109.jpg

              Symphonie en Blanc

 

 

1404836069

            

9406 loup.lune

wxwx

              Souffle Sensuel..

1365525061

                      Beauty Building

 

1365085204

                        Smoking Girl

 

 Roman policier

Récit en 25 épisodes. 

par eve anne.

Les Demoiselles

 

   Gorge Bleue à Miroir

 

 

  1328260148

              Adultes

  1328261678

              Tous Publics

 

1328274933

1331052548

              Poètes

1332843375
              Noces Bucoliques

 

Présentation1p  

              Lucie Delarue

 

1343486079 (1)

             Une femme comme toi..

 

1362822092

Etonnez-vous, Essayez ce Navigateur. Mieux que Google Chrome! Bien mieux que FF, encore mieux que IE 10, Une révélation.

 

 

1-anne-claire-coudray reference

Les bons voeux de  Anne Claire,
joliment présentés, bien placés comme j'aime.

Une robe de cuir comme un fuseau
Qu'aurait du chien sans l'faire exprès
Et dedans comme un matelot
Une fille qui tangue un air Anglais....

C'est extra.... 

Lady Gaga
Sara Carbonero-copie-2

1429086749

Important

1428662382

OverBlog Kiwi : Le chemin de Damas?

1427135421

Présentation136

              Un revenant......

 

Axelle

              Le temps du jour

 

Je n'ai aucune fierté à être homosexuelle ,  je le suis simplement , naturellement , comme je n'ai aucune fierté particulière à être française ou espagnole.

  La fierté rend con !!! Place à la fête. . . .

 


 

Si vous avez quelques minutes, essayez d'enfermer cette chatte,

Dépêchez-vous, elle va se sauver!

 

Chat

 

 

« C’était un autre monde, le paradis ne peut être plus accueillant que tes seins, et l’éternité plus douce que ta peau. Je vivrai avec l’espoir de revoir un jour ma brosse à dents à côté de la tienne, de retrouver nos envies là où nous les avons laissées, et mon désir en marche vers ta cime.»

Ma devise : 

O me Quieres O me Dejas

 

 

New

10 16 01491430


fili


 
Este web contiene fototografías no recomendadas para menores de 18 años.

 1                                                                    Bienvenue chez eve anne. C'est un lieu de détente pour les femmes qui aiment la beauté des femmes. Vous y trouverez des nouvelles originales signées eve anne, un choix de photos érotiques, des articles, des histoires, de la poésie. Pas de coups de cœur, pas de coups de gueule, pas de musique non désirée. Il n'y a pas de porno (enfin pas beaucoup), pas de racisme (pas du tout), pas de pédophilie (manquerait plus que ça). A part les miennes, toutes les photos sont issues du Net, le photographe sera cité s'il est connu.
Je vous souhaite une agréable visite, vous pouvez bien sûr me laisser un message. Vos observations voire vos critiques seront les bienvenues.
  

  La vidéo est une participation de Laura
Dis donc Laura, Tu ne pourrais pas nous la faire un peu plus longue?
Merci bellissima........

 

Celles dont on Parle

 

 

tn Casta2

  Celles  dont on rêve
 

 
  

  

Collection 2011
Collection 2013




voile islamique L 1

Aimer les femmes c'est aussi respecter leurs traditions.


All images, unless otherwise noted, were taken from the Internet and are assumed to be in the public domain.
In the event that there is still a problem or error with copyrighted material, the break of the copyright is unintentional and noncommercial and the material will be removed immediately upon presented proof.

 

Devinette

 

Qui est-ce 

1-Qui est ce brave homme ?

2- Où se trouve sa statue ?

Donnez les réponses à  eveanne@terra.es Un bisou par bonne réponse.

 

A la Une

2444889 manif-anti-mariage-gay-esplanade-des-invalides-le-2

26 mai 2013. Les opposants au mariage Gay persistent et signent. Quelques dizaines de manifestants (selon la police) ont envahi l'esplanade des Invalides. Pas de dommages collatéraux, ceci devrait faire réfléchir les dictateurs qui promulguent des lois anti sociétales, sachant pertinemment qu'ils n'ont plus la majorité. La majorité des homos est contre cette loi. Et ils ont bien raison. C'est la porte ouverte à des dérives inimaginables qui feront vaciller les fondements mêmes de la société. Manif inutile ? Certainement pas. Une nouvelle démocratie est née. C'est un commencement. Une façon de dire non aux idéologies stupides.

 

 

68175334

Jean-Louis-Trintignant-in-A-MAN-AND-A-WOMAN-1966-Emmanuel-R

les-acteurs-emmanuelle-riva-et-jean-louis-trintignant-echa

 

7139

Marcela, Célébrité du jour.

Avec une aussi jolie frimousse, avait-elle besoin de se fourvoyer dans cette liaison sordide?  Que ne fait-on pas pour un peu de célébrité? Même si celle-ci sent un peu l'arnaque ou le coup monté? 

Freida Pinto 2

Freida Pinto Nouvelle référence des canons de la  beauté. 


 

1330324

Quand Beyonce se fait belle...............



 

photos-la-princesse-maxima-des-pays-bas-radieuse-et-ravissa

La jolie, la vraie, l'heureuse reine de Hollande ! Félicitations à ce jeune couple royal qui fait semble-t-il l'unanimité dans son pays.

reeva-steenkamp-sexy

Reeva Steenkamp

Le dernier baiser.

 

Mariana-Dragone

 

C'est l'année du Dragon. C'est déjà mieux que l'année du lapin, surtout quand on cherche le féminin. En cherchant la Dragone, j'ai du éviter cette petite lanière qui vous empêche de perdre votre Nikon, Et j'ai trouvé ( en Argentine) cette petite merveille. Mariana Dragone, professeure de tango de son état. ça ne s'invente pas !!! Mais, avouez-le, on était partante pour un corps à corps !!

 

La Sainte Anne de Leonard de Vinci restauree a

 

La Sainte eve anne de Vinci, est (enfin) restaurée !! Je me sentais un peu palichonne, et je me trouve beaucoup mieux comme ça ! Merci Léonard.

Noche de Ronda

Terelu

Terelu Campos: Une célébrité Espagnole, mais aussi un modèle pour bien des femmes. Malheureusement, elle interrompt ses apparitions pour se soigner comme hélas bien des femmes de nos jours. Je lui souhaite un bon moral, et une volonté de fer pour se sortir de cette épreuve. 

 

Photo (24)A

La reconnaissez-vous ?

Non ? Pourtant vous devriez. C'est la plus belle femme du monde (occidental)! Comme personne ne connaissait la plus belle femme du monde, il a fallu la créer de toute pièce.

Dieu n'y est pour rien, Vadim non plus, et Photoshop créa la femme.

 

Xena

 

La Policía de Nueva Zelanda ha detenido a seis activistas de Greenpeace, entre ellos la actriz Lucy Lawless, protagonista de la serie televisiva 'Xena: la princesa guerrera', que el viernes ocuparon un barco de exploración petrolera en Puerto Taranaki, en la Isla Norte.

 

 

 

1972-belle-fille-comme-moi-truffaut-bernadette-lafont

 

Une Belle Fille Comme Toi....

Que alla en el otro mundo
En vez de infierno encuentres gloria
Y que una nube de tu memoria me borre a mi 



 

ghali

J'aurais préféré..... mais bon, je ne suis ni socialiste ni Marseillaise.

 

Objets trouvés

Upload images

 

La propriétaire de ce pendentif est priée de se faire connaître au plus tôt, faute de quoi, l'objet sera mis en vente au profit des petites soeurs des pauvres, dont je m'occupe de très près.

Noticias

 



 

 

 

131aa0cmercedes 598p

 

J'adore les voitures bleues. je me laisserais bien tenter, mais.....
630 CV   j'ai peur que ça ne soit pas suffisant.
Votre avis ? 

Sevilla

Fiesta de Sevilla 2013

 

Vacances en Espagne

belen-arjona10401

 

 

Attention Virus!!!!!!!!


 

tnVirus 

Il meurt lentement celui qui ne voyage pas,

Celui qui ne lit pas

Celui qui n'écoute pas la musique.

Celui qui ne va pas sur 

www.eve-anne.net/

 

Pablo Neruda

 

 



 

 

     Les chaines TV ABC et FOX ont refusé cette publicité de lingerie féminine. Motif: Les formes de ce mannequin sont indécentes.         

 

La Série...

Présentation1

 

Engr (36)

Attention Danger !!

Mafiosa

Je sais au moins où je vais passer mes prochaines vacances!

Saison 4 ça commence très fort !!!

Helene-Fillieres-350

Nouvelle coiffure ... Encore plus craquante..

Helene-Fillieres-3

Je l'adore !!!




Le film...

tn je-te-mangerais  


Je te mangerais...
Bande annonce



aimee-et-jaguar-web-2

Hier soir sur Arte...

beyrouth-hotel

Hier soir sur Arte...

Beyrouth Hôtel, chronique d'une liaison torride entre une chanteuse libanaise (Darine Hamzé) et un avocat français (Charles Berling) sur fond d'espionnage, devait sortir en salles au Liban le 19 janvier, veille de sa diffusion en France sur Arte. Mais le comité de censure, émanation de la Sûreté générale locale, en a décidé autrement : la nouvelle fiction de Danielle Arbid est interdite dans le pays où elle a été tournée.

 


wanted


n Helen1




Les textes:




 

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Textes

 

 

amiens-chapelle-st-domice.jpg Hôtel du Parlement - Copie Autoroute du nord190
La Chapelle St Domice La  Devise du Quebec L'Autoroute du Nord
thalys-011
carrefour11
chimie11
Fait Divers Rencontre en Forêt Destruction massive
Roissy Teresa Lena Gercke
Soledad Le Chemin de Badajoz Jolie Luna
002TourDeLaMassane Les DrusCouleur Le coupe chou-1
La Massane La Mante Le Coupe Chou
gendarmerie-nationale Joëlle et moi chateau
L'adjudant Moreau Un douze Avril Aneseau
Duo-LG-2 011 753pxftpp012904iu7
L'Infirmière d'Ambazac Les travers de Ms Philipson Résistance et trahison
meditation2-cene-fraangelico tn Manon (101) 1580-photodents2-s-
Le Miracle Impossible Manon El Cepillo de Dientes
Noire d'écume Joyeux Noelle Le Chaos de Targasone
Noire d'écume Joyeuse Noelle Le Chaos de Targazonne
Les Jours de Liesse Le testament de Benjamin Briggs EtoilesEteintes (197)
Les Jours de Liesse Le Testament de Benjamin Briggs Les étoiles éteintes
Les Tricots de Marguie Les Jeux de St Elme Laurent (4)
Les Tricots de Marguie Les Jeux de Saint Elme Le Petit Laurent

 

 

tn 39NB

 

 

ROMANS

 

 

 


VIDEOS YOU TUBE

 

Bad penny Blues; Humphrey Littelton

Piensa en mi Luz Casal

Hey J Iglesias Julie Zenatti Natacha St Pier

Thelma et Louise; Marianne Faithful

Quoi Jane Birkin

Nuit Magique

Mujer contra mujer

L'Amour n'est rien

Put the blame on Mame

Soledad Laura Pausini

Le tourbillon de la vie; Vanessa Paradis, Jeanne Moreau

Lambada Kaoma

Quelques mots d'amour

Fernande Carla Bruni

Blue bayou

Crazy Diana Krall

Essa moça

C'est extra

Malaguena salerosa

Echame a mi la culpa

Nathalie Wood Jil Caplan

Si j'étais un homme Diane Tell

Mademoiselle chante le blues

Ijahman

Italiana

El Choclo

Sinead O'Connor

Silvana Mangano

Mylène Farmer

El Bacalao

Paloma Negra

MES CELEBRITES

Nuit Magique

Jane Birkin

La Divine

Julie Christie

Georges Brassens

Jennifer Lopez

Les Stars de Rolland Garros

Monica Bellucci

Anna Mouglalis

Camilla Belle

Venezolana mia

Michelle Obama

Anna

Lila Downs

Panic à Bord

Suzy Solidor

Alain Chamfort

Eva Green

Keeley Hazel

Patsy Cline

Louise Brooks

Las Periodistas Mas Hermosas

Forbes 2011

Vanessa Paradis

MES PLAISIRS GOURMANDS

Soupe de cerises à la menthe
La Braconne
Le Conchy Cool
Le pain confiture


 SUJETS DIVERS

Actualités d’hier.

Le réchauffement climatique.

Le top 10.

Vacances été 2011

Le petit truc d’eve anne

Funérailles Mondiales

Voeux 2012

Saint Valentin 2010

Los belenes de navidad

La Mulâtresse Solitude

20 Janvier

Les belles du Salon

Basta

Noces Bucoliques

La nuit me parle de toi


LE MUSEE


Ernest Pignon Ernest.

Gil Pasteur.

Images de Lutiana.

Jean Béraud.

Renoir et Chopin.

Lucie Delarue


 




Laure

Guidée par l'amour,
celui qui nous oblige à nous dépasser,

j'ai aimé avec ferveur mes semblables,
les plus semblables possibles

.Natalie C. Barney



Alors vint ce soleil et ce temps glorieux
Où les fruits s'étonnaient des promesses du ciel
Je mûris aussitôt
comme une adolescente à la première langue
Je surpris mes cheveux au creux de mes épaules
Et je compris alors à quoi servaient mes seins
.



Pour A. L.
Ni te tengo ni te olvido
 .

      

Je l'aimais ,

les jours n'étaient que des escales

sur des îles de fond de mer

Et la lumière de la nuit était celle
du fo
nd des eaux

Et nos corps étaient des vaisseaux ;

 Le lent et perpétuel voyage
de nos main
s ,
nos découvertes

 

Jean Paul Guibbert : Alyscamps

Envoyez moi un bisou à eveanne@gmx.es
  Lien provisoire
Par eve anne
Ecrire un commentaire - Voir les 25 commentaires
 
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés